ta $meta = new nggMeta($act_pid); $meta->sanitize(); $exif = $meta->get_EXIF(); $iptc = $meta->get_IPTC(); $xmp = $meta->get_XMP(); $db = $meta->get_saved_meta(); //if we get no exif information we try the database $exif = ($exif == false) ? $db : $exif; // look for imagebrowser-$template.php or pure imagebrowser.php $filename = ( empty($template) ) ? 'imagebrowser' : 'imagebrowser-' . $template; // create the output $out = nggGallery::capture ( $filename , array ('image' => $picture , 'meta' => $meta, 'exif' => $exif, 'iptc' => $iptc, 'xmp' => $xmp, 'db' => $db) ); return $out; } /** * nggShowRelatedGallery() - create a gallery based on the tags * * @access public * @param string $taglist list of tags as csv * @param integer $maxImages (optional) limit the number of images to show * @return the content */ function nggShowRelatedGallery($taglist, $maxImages = 0) { $ngg_options = nggGallery::get_option('ngg_options'); // get now the related images $picturelist = nggTags::find_images_for_tags($taglist, 'RAND'); // go on if not empty if ( empty($picturelist) ) return; // cut the list to maxImages if ( $maxImages > 0 ) array_splice($picturelist, $maxImages); // *** build the gallery output $out = '' . "\n"; $out = apply_filters('ngg_show_related_gallery_content', $out, $taglist); return $out; } /** * nggShowRelatedImages() - return related images based on category or tags * * @access public * @param string $type could be 'tags' or 'category' * @param integer $maxImages of images * @return the content */ function nggShowRelatedImages($type = '', $maxImages = 0) { $ngg_options = nggGallery::get_option('ngg_options'); if ($type == '') { $type = $ngg_options['appendType']; $maxImages = $ngg_options['maxImages']; } $sluglist = array(); switch ($type) { case 'tags': if (function_exists('get_the_tags')) { $taglist = get_the_tags(); if (is_array($taglist)) { foreach ($taglist as $tag) { $sluglist[] = $tag->slug; } } } break; case 'category': $catlist = get_the_category(); if (is_array($catlist)) { foreach ($catlist as $cat) { $sluglist[] = $cat->category_nicename; } } break; } $sluglist = implode(',', $sluglist); $out = nggShowRelatedGallery($sluglist, $maxImages); return $out; } /** * Template function for theme authors * * @access public * @param string (optional) $type could be 'tags' or 'category' * @param integer (optional) $maxNumbers of images * @return void */ function the_related_images($type = 'tags', $maxNumbers = 7) { echo nggShowRelatedImages($type, $maxNumbers); } /** * Wrapper to I_Displayed_Gallery_Renderer->display_images(); this will display * a basic thumbnails gallery * * @param int $galleryID Gallery ID * @param string $template Path to template file * @param bool $images_per_page Basic thumbnails setting */ function nggShowGallery($galleryID, $template = '', $images_per_page = FALSE) { $args = array( 'source' => 'galleries', 'container_ids' => $galleryID ); if (apply_filters('ngg_show_imagebrowser_first', FALSE, $galleryID)) $args['display_type'] = NGG_BASIC_IMAGEBROWSER; else $args['display_type'] = NGG_BASIC_THUMBNAILS; if (!empty($template)) $args['template'] = $template; if (!empty($images_per_page)) $args['images_per_page'] = $images_per_page; echo C_Component_Registry::get_instance() ->get_utility('I_Displayed_Gallery_Renderer') ->display_images($args); } /** * Wrapper to I_Displayed_Gallery_Renderer->display_images(); this will display * a basic slideshow gallery * * @param int $galleryID Gallery ID * @param int $width Gallery width * @param int $height Gallery height */ function nggShowSlideshow($galleryID, $width, $height) { $args = array( 'source' => 'galleries', 'container_ids' => $galleryID, 'gallery_width' => $width, 'gallery_height' => $height, 'display_type' => NGG_BASIC_SLIDESHOW ); echo C_Component_Registry::get_instance() ->get_utility('I_Displayed_Gallery_Renderer') ->display_images($args); } Nothing found for Blog Category Billets Page 2

Stadium-photo
 
Après avoir étudier le cas Sporting Kansas City, regardons de plus près le club texan du Dynamo Houston au nom qui sent bon l’Union Soviétique. Un comble !
 
Houston 1836 contre Dynamo

6906Le Dynamo de Houston (dont on vous avait pour la première fois parlé ici, lors de l’hommage à Withney) est né en 2005 lorsque les Earthquakes de San José ont été délocalisés au Texas. À l’origine, le club était rebaptisé Houston 1836 en référence à l’année de fondation de la ville. Mais la question est très vite devenue politique en raison de protestations de la très grande communauté hispanique ; 1836 étant avant tout l’année d’indépendance du Texas et par conséquent la célébration de la défaite de l’armée mexicaine. Sous la pression, il a fallu alors changer de nom. De la controverse 1836 est naît le Dynamo.

Oliver Luck, ancien quaterback des Houston Oilers, et président du Dynamo expliqua que le nom de Dynamo symbolisait le combat, le travail et l’abnégation, et collait parfaitement aux valeurs de la ville. La ville avait déjà connu une équipe de soccer affublée de ce nom ; c’était entre 1983 et 1991, avant de changer de nom en Houston International. L’ancien club de la ville, tombé dans l’oubli, a donc connu une renaissance en 2006 sous le nom de Dynamo Houston, nom populaire dans le football européen : les Dynamo Moscou et Kiev font partie des clubs les plus connus du continent. On peut ajouter à celles-là, d’autres équipes, certes moins célèbres à l’échelle européenne : Dinamo Tbilissi, Dynamo Minsk, Dinamo Bucarest, Dinamo Zagreb, Dynamo Dresde… etc.

 
Le Texas soviétique ?

Dynamo_bigSauf que ce qu’on l’air de vouloir passer sous silence les dirigeants de la franchise texane, c’est que ces clubs historiques en Europe appartiennent à l’ex-Bloc soviétique. Le Dynamo Moscou, club multi-sport de la Capitale rouge, a été le premier a porter ce nom dès les années 1920. C’est Felix Dzierzynski, un Bolchevik qui devint l’un des dirigeants de l’Union soviétique, après avoir fondé puis dirigé la Tchéka – police politique du tout nouvel État bolchévique qui deviendra plus tard le KGB -, qui fonda le club en 1923. Le Dynamo Moscou était donc lié étroitement au Ministère de l’Intérieur. On retrouve le même exemple en Allemagne où le chef de la Stasi (Erich Mielke) fut le président SV Dynamo, club aujourd’hui disparu.

Il est totalement improbable qu’Olivier Luck et son entourage aient choisi le nom de Dynamo en référence au régime communiste que les générations américaines passées n’ont eu de cesse de combattre ces dernières décennies. Comment peut-on donner une couleur soviétique à un club texan ?! Les thèses de l’accident et de la coïncidence peuvent être avancées mais on choisira plutôt celles de l’ignorance ou de l’incompétence pour expliquer l’antinomique Dynamo Houston…

 
 

57105
 
Demain soir, l’Olympique Lyonnais affrontera l’équipe tchèque du FK Mlada Boleslav à l’occasion du troisième tour préliminaire de la Ligue Europa. Pour son premier match officiel de la saison, les Gones devront faire face à un adversaire dont le rayonnement européen est quasi-inexistant mais capable de certain coup d’éclat, notamment face aux équipes françaises…

Continues…

article-2182462-145643BA000005DC-297_634x402

Première étude de cas sur l’Européanisation des clubs de soccer aux États-Unis : le Sporting Kansas City, ou comment un des clubs fondateur de la Major League s’achète une image européenne sérieuse.

 
Des Wiz au Sporting

Kansas_City_WizLe Sporting Kansas City a été fondé en tant que Kansas City Wiz en 1996, avant son changement de nom en Wizards (Magiciens in french) l’année suivante à cause d’un problème de droits. Avant le sacre de 2013, les Wizards avait remporté le championnat en 2000 et deux coupes en 2004 et 2012. Malgré ce palmarès, l’équipe n’était pas populaire, la fréquentation du Arrowhead Stadium Park était loin d’être satisfaisante et les ventes de maillots battaient de l’aile. Alors, en 2010, les propriétaires de la franchise ont décidé de réviser entièrement son organisation et de rajeunir la « marque » Kansas City. Ce projet s’est concrétisé par la construction d’un nouveau stade (le Sporting Park), d’un marketing agressif sur la population locale et nationale et bien sûr, par un changement de nom. Exit les Magiciens, bienvenue au Sporting.

Sam Borden, spécialiste du football au pays de l’Oncle Sam s’exprime à ce sujet dans un article du New York Times :

« Parmi les autres suggestions relatives à changement, les Bees (Abeilles) de Kansas City était le nom le plus cohérent car il faisait référence à l’insecte officiel du Missouri et du Kansas. Au lieu de cela, le club a opté pour le Sporting, un nom à consonance européenne qui symbolise l’espoir de devenir plus qu’une équipe de football.»

 
Sporting = Europe

Les dirigeants de Kansas City se rachètent en quelque sorte une conduite. Sporting c’est européen, l’Europe c’est le berceau du football. L’objectif est de séduire le supporter en lui promettant un football sérieux, qui ne fait pas appel à des Abeilles tueuses ou des Magiciens fous pour lui promettre du spectacle.

De plus, le choix des mots de Borden est important : un nom à « consonance européenne » et pas un nom européen. La justification du nom en argumentant que le club devienne « plus qu’une équipe de football » est un effort noble mais malavisé. Car le Sporting, Kansas City n’est qu’une équipe de foot, rien d’autres. Le Sporting Clube de Portugal, auquel on pense en premier lorsqu’on évoque ce substantif, est plus connu – à tort – comme le Sporting Lisbonne. Ce club est une organisation omnisport où sont pratiqués l’athlétisme, le basket, le handball, le tennis de table, le rugby et bien d’autres disciplines. Ce Sporting-là n’est donc pas « qu’une équipe ». D’autres équipes de football porte ce nom : Braga pour rester au Portugal, Bastia chez nous, Charleroi en Belgique ou Gijón en Espagne. Pour ce dernier club par exemple, seule la section football existe aujourd’hui. Le nom de Sporting n’est pas pour autant mal approprié car dans le passé, des équipes de handball et de rugby ont existaient. Sporting est donc ici un héritage, et c’est cet héritage-là que Kansas City veut s’inventer.

Cette stratégie purement marketing d’appropriation de l’Histoire et de construction d’un passé inexistant, fait de ce nouveau Kansas City un club préfabriqué et artificiel. Des termes que le club ne mérite pourtant pas, au vu de ses récentes performances sportives.

sporting-kc

 
 

sportingbig-blog480

À l’heure où le championnat américain devient le nouvel Eldorado des stars européennes qui veulent s’offrir une retraite dorée (voir les dernières réactions de Ribéry ou les récents transferts de Lampard et Villa au New York City FC), il est temps d’aborder une réelle question sur cette MLS qui se cherche encore. Cette question, c’est celle de l’Européanisation de ses clubs.

Continues…

logo vestiaire black
 
Vos obligés de What’s The Foot lancent Le Vestiaire, un blog dédié aux tenues de tes équipes préférées.

Continues…

Predator_Instinct_PR_01-1
 
Pour célébrer lees 20 ans de son modèle légendaire Predator, Adidas lance sa nouvelle gamme : la Predator Instinct !

Continues…

70e12e5ec3b3ff8cd168f6d7e92e7c6a
 
Avant de reprendre la saison 2014-2015 en Pologne, il était temps de dresser le bilan de la saison passée qui a vu une nouvelle fois s’imposer le Legia Varsovie.

Continues…

Allemagne
 
L’Allemagne a accroché le week-end dernier une quatrième étoile à son palmarès face à l’Argentine dans un match des plus intense. Si durant la partie, les forces des deux équipes semblaient égales, la confiance était du côté allemand. Avant le match déjà, les supporters et la presse étaient unanimes : les hommes de Löw allait l’emporter. On fait le tour de la presse allemande et argentine avant et après la finale.

Continues…

allemagne-sacree-championne-monde-13-juillet-2014-1639837-616x380
 
Dimanche 13 juillet 2014, l’Allemagne est devenue championne du Monde, pour la quatrième fois de son histoire. Dans une finale intense et riche en éléments dramatiques, les hommes de Löw se sont imposés dans les prolongations et concrétisent enfin un travail démarré il y a maintenant 10 ans.

Continues…

critique-fred-a-passe-la-rencontre-sur-le
 
Sans relief, la tête basse, la sélection du Brésil s’incline dans la « petite » finale pour la 3ème place de la compétition, organisée dans son pays, on le rappelle. Après la honte suprême infligée par l’Allemagne en demi-finale, les brésiliens avaient l’occasion de demander pardon à ses supporters.

Continues…



  • Vidéo du jour



  • What’s the Face



  • What’s the Tweet