À Propos

 
Parce qu’un blog de foot, ça n’existait pas jusqu’ici.

La team

Romain
Élevé depuis tout petit dans l’amour du maillot olympien, c’est pourtant au Stade des Costières que Romain naît un 14 avril 1996 lors d’une demi-finale de Coupe de France (souviens-toi pailladin). Il ne redoute qu’une seule chose : un match opposant phocéens et crocodiles. Autant choisir entre sa mère et son père, ce serait plus simple.

César
Montpellier pour la naissance. Il a pour parrain Louis Nicollin et Eric Cantona comme mentor. Naturellement, il a appris à nager dans la rivière de la Mosson où il se rend chaque année pour des grillades estivales.

Maris
Bretonne pur beurre, adoratrice du Stade Rennais mais comme Soeur-Anne ne voit toujours rien venir concernant un potentiel trophée, et par principe déteste tout ce qui touche de prêt ou de loin au FC Nantes.

Lolo
Citoyenne du monde, passionnée de langues et de cultures étrangères – particulierement de l’Italie -, elle aime ses spaghettis, ses pizzas, son Mamma mia et son Calcio. La Serie A c’est son dada. PSGirl de naissance, bianconera d’adoption, fan de la première heure de Paul Pogba, elle apprécie également Liverpool et Benfica.

Mounir
Strasbourgeois, il supporte l’OM depuis toujours. C’est un peu une histoire de famille, il n’a du rater que 2 ou 3 matches sur les 6 dernières saisons. Étudiant en médecine, passionné de football, il sait rester objectif.

Léo
Il est originaire de la région mancelle. Il aurait sans doute dû être plus passionné par le sport automobile mais ce ne fut pas le cas sans doute grâce aux Thomas, Hantz et autre Romaric. Le M.U.C n’est plus, Le Mans FC non plus d’ailleurs, mais cette passion du football demeure.

Yoan
Né sur les bords de la Moselle il ne lui a pas fallu longtemps pour croiser le Graoully, depuis c’est avec ferveur et mauvaise foi qu’il défend ardemment son club à la croix de Lorraine, le FC Metz. Il pense aussi, avec passion, que « les chardons » c’est un surnom pourri pour une équipe. Surtout si c’est Nancy.

Hadrien
Originaire du Pas-de-Calais, je suis forcément un adepte du Racing Club de Lens et de Bollaert, meilleur public de France. Pourtant, la première équipe qui m’a marqué footballistiquement restera l’AS Monaco de Deschamps grâce à son parcours en Ligue des Champions avec Rothen, Giuly, Morientes et consorts. Exilé en Autriche cette année, je me suis rendu compte qu’en réalité la Ligue 1, ce n’est pas si mal.

Aurélien
Passionné de foot depuis sa plus tendre enfance, que ce soit derrière l’écran ou sur le pré, il supporte l’OL et n’a pas loupé un seul coup franc du maître Juninho. Plutôt transversale de 50 mètres dans les pieds que reprise de volée : pour lui c’est avant tout le beau jeu qui prime.

Cédric
Supporter du PSG période pré-qatari, je me suis résigné à devoir supporter les éclairs de génie de Verratti ou Pastore, mais les fulgurances de Talal me manquent.

Jérémy
Il n’y connaît pas grand chose au foot et préfère sensiblement le rugby. C’est pour cela qu’il est le webmaster et qu’il se la joue pro-OM sous prétexte qu’il a habité Marseille. Merci à lui en tout cas.

 

Ils ont collaboré

JR
Couleurs préférées : orange et bleu. Citation favorite : “Ici c’est la Paillade”. Lieu de vacances privilégié pour l’automne : Mas Saint Gabriel, 34590 Marsillargues, Petite Camargue, barbeuc et auto-tamponneuses à la fête foraine de (et chez) Loulou. Mapou forever.

Dada
Sa vie se résume en quelques dates. 1992, il pleure lorsque P-A-P-IN rejoint le Milan. 1993, il pleure lorsque l’OM bat JPP. 1994, Cacolac devient sa boisson préférée. 1997, sa passion footballistique s’éteint… Mais aujourd’hui, il revient ! Le col toujours relevé.

Gary
Inconditionnel du Benfica ! Il a, de part ses origines portugaises, été obligé de choisir un club très tôt et a suivi la tradition familiale. A opté pour la religion Rui Costa : classe, technique et chaussettes baissées. Il est également fan du football brésilien depuis la génération Ronaldo, Rivaldo et Roberto Carlos. Parle portugais mais avec l’accent do Brazil quand il traverse l’Atlantique.

Fabinho
Il a le Brésil comme religion. Passionné de foot depuis son plus jeune âge, il supporte l’OM et Arsenal. Gardien de but à ses heures perdues, ses joueurs références restent toutefois Ronaldo, Thierry Henry et Neymar…

Jebril
Né à deux pas du Camp des Loges, j’ai durant de très nombreuses saisons dû me contenter de rêver petit du côté de la porte d’Auteuil. Depuis l’arrivée du père QSI aux commandes, je suis devenu un enfant pourri gâté qui voit ses plus belles parties de Football Manager se réaliser. Exilé à Montpellier depuis 3 ans, j’ai développé une affection un peu condescendante pour le MHSC.

Spartaco Fontano
Journaleux à son compte, il se targue que son club est le seul de France à avoir été vainqueur de la Ligue des Champions. Même s’il conçoit que chacun peut avoir des opinions, il ne comprendra jamais un supporter du PSG.

Seb
Élevé au jeu à la Nantaise depuis la naissance, il continue de penser que sa mort interviendra avant un titre du Stade Rennais. Arbitre, entraîneur et gardien, il s’intéresse à tous les pans du football : du business aux tribunes en passant par la pelouse et le banc. Son rêve : revivre la joie d’un titre de champion.

Natalinho
Amoureux du LOSC dès sa plus tendre enfance, ce Lillois de naissance a déjà tout connu avec son club de cœur. Joueur, entraîneur, ce grand voyageur polyglotte est passionné de ballon rond sous toutes ses coutures. Considérant le 12 juillet comme une fête nationale, ce fan du Milan AC depuis l’époque des Gullit, Van Basten et autres Rijkaard, a pour rêve ultime de voir le Cap-vert, pays dont il est originaire, soulever une Coupe d’Afrique.

Leave a Reply